Essaim dans un tronc d’arbre

Faire sortir un essaim d’un arbre ou d’un mur ou l’essaim est inaccessible est une expérience très intéressante mais pas facile, l’intérêt, récupérer des abeilles car la reine ne sortira pas hors période d’essaimage, elle ne peut pas voler, le rapport entre la surface de ses ailes et son poids n’est pas favorable au vol.

Il faut d’abord faire sortir le maximum d’abeilles avec un cône chasse abeille, ensuite leur faire sentir du couvain frais et positionner le cadre dans une ruchette à proximité du trou d’où sortent les abeilles.

Frustrées de ne pouvoir rejoindre leur couvain, elles ne vont pas hésiter à abandonner la reine et rejoindre la ruchette.

Avec un peu de chance si le couvain convient, elles referont une reine toute jeune et dynamique.

J’ai fait cela sur un arbre, cela m’a pris un peu de temps mais l’expérience personnelle prend le pas pour moi sur l’intérêt financier.

L’arbre était énorme, c’était un chêne, et je n’avais pas remarqué qu’il y avait une sortie de secours, l’entrée principale était grosse comme une abeille, donc elles sortaient et rentraient sans difficultés et mon cône ne servait à rien. J’ai donc bouché la sortie de secours et elles se sont amassées près du cône mais ne rentraient dans la ruchette qui était posée sur une branche à proximité mais trop loin pour que l’odeur du couvain émane à leur narines.

Le cadre de couvain a passé une nuit entière sans être réchauffé par les abeilles, le lendemain persuadé que mon couvain devait être mal en point j’ai présenté mon cadre de couvain, elles sont montées dessus et je l’ai porté dans la ruchette, beaucoup sont alors rentrées. Pour celles qui restaient à tournoyer autour du cône j’ai enfumé fortement sur le trou afin d’enlever les odeurs.

Le lendemain toutes étaient rentrées dans la ruchette.

Maintenant j’attends d’apercevoir du  couvain mais pour l’instant elles ont l’air dynamique.

Je viens de faire ma visite, cela se confirme elles ont réussi à faire une reine, il y a du couvain.

Cela veut dire que le couvain n’est pas si fragile, il survit à des basses température, c’est intéressant  car l’ajout de couvain peut se faire dans de mauvaises conditions, ce qui ajoute un taux de réussite supplémentaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *