Pour nous, la pollinisation par les abeilles est d’une importance capitale. Grâce à elles, nous pouvons consommer des aliments riches en vitamines et profiter des fleurs. Sans les abeilles, notre monde serait moins varié et moins coloré. Les abeilles contribuent de manière essentielle à notre qualité de vie.

Un tiers des aliments que nous consommons sont tributaires des abeilles. Sans la pollinisation par les abeilles, les pertes indirectes et à long terme seraient énormes.

La valeur économique mondiale de la pollinisation est estimée à 265 milliards d’euros par an, sans compter les abeilles sauvages.
Les derniers résultats de la recherche ont montré que le rôle des abeilles sauvages en matière de pollinisation avait largement été sous-estimé par le passé. Les abeilles sauvages sont souvent des pollinisateurs équivalents aux abeilles mellifères, plus efficaces ou même uniques pour certaines plantes à fleurs. Elles jouent un rôle particulièrement important dans la pollinisation des variétés fruitières. Les abeilles sauvages sont par exemple de bien meilleurs pollinisateurs de cerises que les abeilles mellifères. La récolte augmente de 0,8 % avec chaque nouvelle espèce de pollinisateur.

Mais le rôle crucial des abeilles ne se limite pas uniquement à l’agriculture. Les abeilles sauvages, en particulier, pollinisent également de nombreuses plantes sauvages, contribuant ainsi à maintenir la variété naturelle de tout l’écosystème. Les plantes constituent la base de l’existence, la nourriture et l’espace de vie de nombreux autres animaux, mais aussi des êtres humains. De ce fait, les abeilles ne sont pas un choix. Nous avons besoin d’elles.

Il est donc essentiel de préserver des colonies d’abeilles mellifères saines, des colonies abeilles sauvages riches en espèces et en individus, ainsi que les autres espèces de pollinisateurs sauvages. C’est pourquoi nous devons absolument renforcer la présence et protéger l’existence des abeilles. Il est notamment essentiel de surveiller les effectifs d’abeilles sauvages en Suisse et d’établir une liste rouge des espèces menacées.

Saviez-vous que le chocolat, le café, le coton, les plantes médicinales et de nombreuses épices sont également dépendants de la pollinisation par les insectes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *